Appui aux institutions

Le maire de Conflans à Tessaoua
© AJCT

L’appui de l’AJCT à la décentralisation dans le cadre de la démocratie locale vise à :

1) Accompagner la mairie de Tessaoua dans la mise en œuvre de son plan de développement communal, élaboré pour la première fois en 2007/2008. Ce document, dit PDC, constitue le cadre de référence de planification du développement économique, social et culturel, à court, moyen et long terme ; ce PDC est revu périodiquement, et sert de support à l’élaboration du budget annuel par le conseil municipal de Tessaoua.

2) Deuxième point important :

  • Renforcer les capacités institutionnelles de la mairie de Tessaoua.
  • Améliorer la gestion des infrastructures collectives, en assurant la formation des comités de gestion.
  • Apporter un appui à la commune dans la gestion de ses ressources humaines.
  • Aider à la mise en place d’un système améliorant la collecte des impôts locaux.
  • Aider à la réhabilitation ou à la création d’infrastructures collectives à vocation marchande.

3) Accompagner l’AJTC, association jumelle à Tessaoua de l’AJCT à Conflans, dans son rôle de maître d’ouvrage délégué : l’appuyer pour l’élaboration de projets et la mobilisation des ressources financières.

Réunion à Tessaoua
© AJCT

4) Projet d’appui à la Direction Départementale de la Protection Civile de Tessaoua.

En 2015, les habitants de Tessaoua, par la voix du Chef de Canton, ont alerté l’AJCT sur les menaces d’incendie et les accidents causés par le transport routier d’hydrocarbures en provenance de la raffinerie de Zinder.

En réponse à ce péril, la Direction Générale de la Protection Civile du Niger a prévu pour 2016 la mise en place d’une Compagnie d’Incendie et de Secours à Tessaoua dont le secteur d’intervention couvrirait tout le département.

L’association apporte son concours au projet élaboré par le Colonel Bako Boubacar, Directeur Général de la protection civile de Niamey.

D’une part pour pallier aux besoins les plus urgents en sollicitant le don de matériel pour les premiers secours.

D’autre part, en concertation avec YCID et le SDIS 78 (Service Départementale  d’Incendie et de Secours des Yvelines), pour proposer un accompagnement technique sur le projet global.

En septembre 2016, une Compagnie d’Incendie et de Secours dotée d’un effectif réduit et d’un équipement rudimentaire, mais partagée entre Tessaoua et Maradi, a été mise en place.

Un premier pas vers une solution globale dédiée au département de Tessaoua ?