Petites structures et Entreprenariat jeunesse

L’AJCT soutien l’entreprenariat au Niger, plus particulièrement à Tessaoua.

Les petites structures : l’objectif de l’AJCT consiste à renforcer les capacités de certaines petites structures économiques par une aide financière de départ. A terme ces structures sont ou seront capables de fonctionner sans appui extérieur : il s’agit souvent de groupements féminins d’extraction d’huile d’arachide.
Le principe est le suivant : le financement initial est remboursé mois après mois ; le versement se poursuit au-delà du montant avancé, ce qui permet de dégager une épargne. A terme, après plusieurs années, la structure devient financièrement autonome.

L’Entreprenariat Jeunesse : l’objectif principal consiste à contribuer à l’insertion des jeunes déscolarisés ; ceux-ci ne disposent pas en général de capital pour démarrer correctement une activité économique et sont souvent découragés malgré leur bonne volonté.
Chaque jeune présente son projet et le défend jusqu’au bout devant les représentants de la mairie, de la direction de la promotion de la femme, de l’équipe opérationnelle. Avant tout financement, l’équipe opérationnelle doit être convaincue que le futur bénéficiaire exercera réellement une activité porteuse et s’en assure par des visites inopinées chez les jeunes. Le principe de remboursement est le même que celui développé auprès des petites structures économiques évoqué ci-dessus.
Quelques exemples d’appui financier auprès des jeunes : implantation d’atelier de couture ou de broderie, épicerie, restauration, art graphique, appui à l’édition de documents en français, mécanique…

Les projets en cours :

1Mahaman a reçu les fonds que nous lui avons accordés, il a pu acheter le matériel nécessaire à la création de son restaurant. Ouvert depuis quelques mois, son activité fonctionne bien. Il va commencer à rembourser le prêt accordé. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

3Abdoulaye, grâce en partie à notre prêt a pu relancer son activité de photographe. Il a créé les deux emplois programmés. Il va pouvoir commencer à rembourser le prêt accordé. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

5Ali et Takona souhaitaient redynamiser une activité de tannage de peaux, objectif réussi grâce en partie à notre prêt qu’ils vont commencer à rembourser dès que leurs revenus seront stabilisés. Ils ont d’ores et déjà créé les trois emplois prévus. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

6Yacouba et Amani on sollicité notre aide pour créer une activité de location de chaises, de bâches, nattes et matériels de cérémonie pour les villages environnants. Ils ont acquis tout le matériel prévu et ont commencé leur activité. Ils ont ainsi créé deux emplois. Le remboursement sera effectif dès stabilisation de l’activité. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

7Ibrahim a créé un salon de coiffure qui fonctionne bien. Le prêt que nous lui avons accordé lui a permis de compléter son matériel. Il pourra commencer à rembourser dès que l’aménagement du local sera achevé. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

8Un projet de formation de tissage, prévu à l’origine pour 5 sourds ­muets a été mené à bien pour 4 bénéficiaires (2 sourds muets et 2 jeunes en état de vulnérabilité sélectionnés par le service du développement social). A l’issue de leur formation ces quatre jeunes maîtrisent le tissage des chaises et des lits de camp. Notre participation à la formation étant une subvention, aucun remboursement n’est envisagé. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

9Des femmes se sont groupées pour créer une activité de traitement de poivrons qu’elles achètent et préparent pour la revente sous forme de poudre. Elles ont mis en place un réseau leurs permettant d’écouler leur production. Elles vont rembourser l’avance que nous leurs avons octroyée pour leur mise de fond initiale. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

10Moulins à grains. Ce projet comprend 2 types d’aide. Une part en prêt et une part en subvention. Les moulins, gérés par des comités de gestion sont mis à la disposition de la population. Un moulin est déjà installé. Des formations sont en cours. Un ou deux autres moulins vont être installés en 2015. (Projet 2014, point au 15 avril 2015.)

Pour en savoir plus sur « Petites structures et Entreprenariat jeunesse »,
voici nos articles disponibles :