Les femmes à Tessaoua

Il faut savoir que les difficultés rencontrées par la population de Tessaoua frappent en première ligne les femmes. Celles-ci, très courageusement, essaient de trouver des moyens d’assurer la subsistance de leur famille en exerçant des activités rémunératrices, souvent en se regroupant.

En 1993, l’État nigérien crée dans les communes le service de promotion de la femme et de la protection de l’enfant. Dans les années 2000, à Tessaoua, nous avions rencontré Haziza, responsable de ce service et avions eu avec elle des échanges fructueux.

Zeynabou Issa

Maintenant, c’est Zeinabou Issa qui dirige ce service, et nous avons pu échanger avec elle. Outre l’assistance aux personnes vulnérables et l’aasistance en soins de santé aux mineurs., le service de Zeinabou s’occupe de promotion et d’autonomisation des femmes. C’est en cela que nos objectifs se rejoignent.

Parmi les nombreuses femmes qu’elle suit à Tessaoua, deux groupes sont aidés par la Coopération Décentralisée, les femmes qui s’occupent d’embouche (engraissement des animaux) et celles qui gèrent la tansformation du poivron.

On voit ici une bénéficiaire apporter son témoignage lors d’une interview donnée à Radio Tarmamoua.

Claude Robert, mai 2021